Combien de citoyens faut-il dans une colonie spatiale pour survivre?

Comme l'histoire d'Adam et Eve n'est pas crédible, il est clair que pour survivre dans une colonie spatiale (ou à la fin du monde et au début d'un nouveau) ce n'est pas assez avec deux personnes. En tant que protagoniste de Le dernier homme sur terre, "Nos enfants devront avoir des relations sexuelles les uns avec les autres."

Alors? Combien de personnes sont nécessaires, combien de diversité génétique suffirait pour rendre le projet de vie viable?

Selon l'anthropologue Cameron Smith, une mission de cinq générations nécessiterait entre 14 000 et 44 000 personnes. De ce total ils devraient pouvoir procréer 23 400 personnes. Autrement, face à de plus petits groupes, trop de gènes seraient partagés, ce qui nous exposerait plus facilement à des menaces telles que les maladies infectieuses, en plus d'un grave problème de consanguinité.

Heureusement, la diversité génétique sur Terre est suffisante pour que cela ne se produise pas. Si nous comptons tous les humains et aussi tous les êtres vivants, aussi les êtres unicellulaires, il y a 55 000 tonnes d'ADN. Ce qui se traduit par 5,3 x 10 sur 31 mégaoctets d’informations: 53 suivis de trente zéros. Pour stocker et gérer ces informations, plusieurs superordinateurs seraient nécessaires: un 1 suivi de 21 zéros machine, selon le magazine spécialisé Biologie PLoS.
Image | JohnGoode